le reseaux Pau-Oloron-Mauleon

LBref historique: Initialement jumelées avec le tramway de Bayonne a Biarritz (BLB), lignes du reseaux departemental des pyrenées-atlantique (anciennement Basses-pyrenees) formaient deux reseaux, l'un situe autour de Pau comprenait quatre lignes vers Lembeye,Pontacq,Aire sur adour et Monein, et le second autour d'Oloron sainte marie comprenait deux lignes vers Mauléon-licharre et vers Sauveterre-de-béarn.

L'idee germa au sein du conseil general en 1888, car certaine region etaient peu ou mal desservis, un potentiel relativement important, reposant surtout sur les secteurs sylvicoles et agricolesdevaient apporter un trafic relativement important, et de ce fait faire du Tramway un element important pour le devellopement du departement. Apres plusieurs options, la voie metrique fut retenue. Des le debut des liaisons interdepartementale (departement des landes) furent etudiees, mais une seule vit le jour vers Aire-sur-adour. La compagnie POM exploita les lignes j'usquen 1931, initialement liees au groupe "Empain",  elle passa en 1912 au groupe "Giros" en vue d'une eventuelle electrification (qui ne se fit pas) lassee cette societe se desengagea et le reseaux fut finalement place sous sequestre et separé du reseaux BLB. Le premier soin du département fut de chercher un nouvel exploitant, ce fut la sociétè "SGTD" (le 1er janvier 1931), qui commenca a reporter sur route l'exploitation du réseaux, le dernier train circula fin décembre 1931. Apres seulement 30 ans, Le POM avait vecu.

Administration et exploitation:Depuis le debut et 1914, toutes les lignes furent désservis par trois trains regulier dans les deux sens, pendant la periode de la premiere guerre mondiale le trafic fut reduit a deux allers-retour puis a un A/R, Progressivement le trafic remonta a son niveau d'avant guerre, en 1920 retour au trafic a deux allers retour par jour plus des périodique les jrs de foire et de marchés, avec l'arrivé des autorails le tableau des circulations fut modifié, certains trains a vapeur furent supprimé, mais remis certain jours foire et marchés, a partir de 1929 des autobus commencerent a remplacer les trains pour le trafic voyageurs. J'usqua environ 1925 les compte de l'entreprise resterent a peu prés équilibrè, puis le deficit commenca a se creuser de plus en plus. Les effectifs atteignirent au maximum en 1929, 272 employés. En 1910 le POM transporta principalement 460000 voyageurs et environ 40000 tonnes de marchandises, en 1927 390000 voyageurs et 79500 tonnes de marchandises,en 1929 352000 et  78000 tonnes.

Matériel et infrastructures:

A)Les locomotives a vapeur:Les premieres livraisons de locomotives (de type 030 Blanc-Misseron), commencerent en 1901 et compterent 14 engins, a partir de 1906 la compagnie se rendit compte du nombre insuffisant d'engins,(il n'y avait en moyenne que deux engins par lignes), la compagnie acqui en 1906 deux engins supplementaire, mais la situation resta tout de meme difficile du fait nottement de longue revisions, l'opportunité de faire venir (du fait de l'electrification du reseaux BLB), six locomotives,fut la solution. Pendant la grande guerre deux locomotives furent requisitionnees, elles furent compensée en partie par deux engins (BLB) et un engins (du type Lencloitre) provenant des VFEP voies ferrée economiques du poitou. A la fermeture du reseaux les locomotives furent vendues et suremment ferraillées.

B)Les autorails:Sur les six engins envisagé deux finalement furent commandés chez DE DION-BOUTON, en attendant l'élèctrification projeté ils furent considérès comme un apoint trasitoire et expérimental, a la fermeture du réseaux ils furent vendus et eux aussi surement feraillés.

C)les wagons: En 1902 la compagnie comptait 58 voitures voyageurs et 1 ou 2 votures salons fumoirs,toujours en 1902 la compagnie comptait 5 wagons ecuries, 10 wagons fermés, environ 40 tombereau et 25 plats, du matériel supplémentaire fut livrés a partir de 1906, une soixataine de wagons, pendant la guerre de nombreux materiels furent réquisitionnés, mais revinrent sur le réseaux a partir de 1917, a la fermeture les différent matériels furent vendus.

 

D)Infrastructures: Ce reseaus a ecartement métrique, étale ses lignes au nombre de six et étale sur deux réseaux independant l'un de l'autre (malgré des projet visant a les unir) l'un autour de Pau et l'autre autour d' Oloron-sainte-marie (il faut tout de meme ajouter une 7e ligne partiellement achevée "Pau a Sault-de-navailles", la voie a étè pose sur dix km j'uqua "aviation', on peut ajouter aussi la courte ligne de ceiture de PAU 5,4,km), pour un total d'environ 215 km, d'autres lignes sont restées a l'ett de projet (Pau-Arzacq entre autres). Les voies suivaient le plus souvent posssible les accotements routiers et ne s'en ecartaient que pour evité des pentes trop fortes ou des villages, les ouvrages d'art propres au tramway etaient donc trés rare(je n'en connais que deux), en raison du relief difficile le reseaux a étè difficile a exploiter. Les gares étaient plutot simples, un BV a un étage, un quai marchandises ,un batiment WC, une voie en impasse et une autre d'évitement, les haltes ne comprenaient qu'un batiment a deux pieces et une voie d'évitement, les simples arrets ne comptait qu'un simple poteau indicateur. Il existait aussi des gares plus importante (tete de ligne,bifurcation), comprenaient des voies destinées aux maneouvres, chateau d'eaux, remises a machines. Les gares de transit disposaient en plus d'une voie d'échange avec la compagnie du midi, des gares specialisé (Pau Bois-louis:échange midi, Pau Anglais voyageurs,Pau Centre voyageurs, et Pau midi voyageurs) et enfin deux ateliers de réparation, entretien et stockage,un pour chaque reseaux (Oloron et Pau). Il existe des points de ravitaillement en eau tous les 20-25 kilometres, tous les PN etaient non-gardé de plus les POM devaient cohabiter avec les tramways urbains palois et enfin de nombreux embranchements particulier existaient.

E) Les lignes

-Pau a Pontacq: ouverture totale 1902, fermeture fin 1930           26,8 km

-Pau a Lembeye: ouverture totale 1905, fermeture fin 1931              37,9 km

-Pau a Monein ouverture totalejuillet 1902, fermeture fin 1931              26,4 km

-Saint-laurent-bretagne a Garlin et Aire-sur-adour: ouverture totale novembre 1902, fermeture fin 1931      23,6 km

-ligne de ceinture et de raccordement de Pau: ouverture fevrier1904, fermeture fin 1931   6 km

-ligne de l'aviation: ouverture 1916 fermeture 1930  10 km                c'est la seule partie achevé de Pau a Sault-de-navailles

Réseaux de Oloron

-Oloron a Sauveterre de Béarn: ouverture totale 1902, fermeture fin 1930    38,6 km

-Oloron a Mauléon-licharre: ouverture totale fin septembre 1905 fermeture 1931    43,5 km

Les lignes projetés:

-Pau a Arzacq-arraziguet

-Monein a Oloron: aurait permis le raccordement des deux réseaux

-Pau a Sault-de-navailles: en partie achevée

-Pontacq a Lourdes

-Lembeye a Riscle-sur-adour

carte64-1.jpgreseaux POM (traits fin noir)

F) Galerie photos:

pau a Aire:halte-de-projan.jpgla-plate-forme-a-moncla.jpghalte de Monclaponceau.jpgl-ancien-pn-de-la-d946.jpgbel-alignement-droit.jpg048.jpgarrivée a GarlinGarlinhalte de RibarrouyRibarouy047.jpg045.jpg

Oloron a Sauveterre:halte de St-goin-geusgare de Prechacq-arenpommidijcp-1.jpggare de gurshale d'araujuzongare de Narp-Montforthalte de Sus230-0013-1.jpg20100928-185952-064-barraute-camu-gare-1.jpg017.jpg

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site